Voyager léger: mes conseils « Less is more »

Ambiance voyager léger- valise sur fond de ciel bleu

Entre la hausse des suppléments bagages, le risque de les perdre, la fatigue de les traîner entre deux correspondances, nous sommes nombreux à vouloir voyager léger. Pour autant, ce n’est pas si simple. Que faut-il emporter ? Qu’est-ce qui pourrait manquer ?

Voici mes petits conseils pour partir aussi délesté du sac que de l’esprit.

Pour voyager léger, réfléchissez avant de partir

Pensez à vos besoins sur place

Vous n’avez pas les mêmes besoins si vous partez aux Maldives ou en Finlande. Et indépendamment de la destination, vous ne prendrez pas les mêmes affaires selon la nature de votre voyage : city trip en location, randonnée en mode bivouac, croisière sur un voilier ? Chacun nécessite des équipements très différents.

Prenez donc le temps de définir ce qui vous sera utile en fonction

  • des températures et du climat : Chaud le jour et froid la nuit ? Tempéré ? Caniculaire ? Frigorique?

  • du contexte : Itinérance ou séjour fixe ? A la campagne, en mer, en montagne, dans le désert, en ville ?

  • de la période : Eté, hiver, mousson …

Voyager léger, c’est choisir le bon sac

La règle générale est simple : le bon sac est celui que vous pouvez porter seul/seule quelle que soit la situation. En courant entre deux correspondances dans les couloirs du métro sans escalator. S’il faut monter à l’improviste dans un bus bondé. Ou grimper en urgence à bord d’un train sur le départ. C’est beaucoup plus facile avec un seul bagage, et si son poids est adapté à vos petits (ou gros) biceps.

Deuxième astuce : choisissez le plus réduit. Celui qui ne laisse aucune place « au cas où », sinon la tentation sera trop forte. La nature a horreur du vide, et vous y glisserez inéluctablement un petit truc, deux petits trucs, et puis trois… Un mini sac vous ramènera à l’essentiel. Tenez vous-y si vous voulez vraiment voyager léger.

Pour le reste, valise à roulettes ou sac à dos, peu importe. Le principe est le même : n’emportez que ce que vous pouvez porter. Les valises sont plus urbaines, les sacs à dos plus tous-terrain. Ce n’est qu’une histoire de préférences personnelles.

Voyager léger- groupe de babages

Pour voyager léger, sélectionnez le bon matériel

Les vêtements

Facile à assortir et fonctionnels 

  • L’idéal est de prendre peu de pièces, dans des couleurs assorties. Elles seront faciles à mixer les unes avec les autres, car un peu d’élégance ne nuit pas. Et si possible, préférez les tissus qui se froissent peu et sèchent vite. Les matières techniques sont parfaites, mais le coton fin et le lin (qui se porte froissé) ont aussi leurs adeptes. Certes, vous aurez peu d’affaires. Mais vous pourrez les combiner en une multitudes de tenues différentes. Et vous pourrez les laver aussi souvent que vous voulez puisqu’elles sèchent vite.

  • Le plus important est de les choisir fonctionnels : pour se protéger de la pluie, du froid, ou de la chaleur, selon votre destination. La technique dite « multicouches », ou « pelure d’oignon » a fait ses preuves. Le principe ? Superposer les couches de plusieurs vêtements pour bénéficier d’une meilleure isolation thermique. Plusieurs couches fines sont beaucoup plus efficaces pour conserver la chaleur qu’une seule grosse épaisseur. Donc s’il fait froid, enfilez un tee-shirt, une chemise, un pull, un coupe vent. Vous les porterez séparément, ou les associerez en fonction de la météo tout au long de votre séjour. L’avantage ? Votre doudoune bibendumesque peut rester au placard.

Polyvalents 

Pour ma part, que je parte une semaine ou un mois, j’emporte ce qu’il faut pour trois jours. C’est largement suffisant, surtout pour des destinations où il fait chaud. Pour gagner en poids, je sélectionne uniquement des vêtements multi-usage.

Par exemple pour un trip de deux semaines en camping, j’ai emporté :

  • Un pantalon multi poches style « cargo », dont je peux rouler le bas pour une version pantacourt.

  • Une jupe longueur midi smockée au niveau de la ceinture, qui peut se transformer en robe bain de soleil.

  • Une chemise d’homme à manches longues avec des poches à rabats. Elle peut aussi servir de veste légère par dessus un tee shirt. Et en cas de forte chaleur, ses manches longues, son col et son ampleur me ventilent et évitent les coups de soleil.

  • Deux tee shirts en polyester. Un à manches longues que je peux rouler pour les raccourcir. Un à manches courtes.

  • Un gilet polaire.

  • Un coupe vent à capuche.

  • Un paréo. Qui peut faire office de sarong, de foulard, de serviette de plage, de top ou robe légère, de couvre chef pour les endroits religieux, de paravent, de sac d’appoint, d’oreiller…Le paréo, c’est le couteau suisse du textile!

  • Des sous vêtements et trois paires de chaussettes.

  • Une paire de chaussures de marche et une paire de tongs.

Une partie se trouvait sur moi, et le reste tenait dans un sac à dos trente litres.

Ambiance voyager léger- valise ouverte avec vêtements.

Les affaires de toilette

Minimalistes autant que possible.

On peut se laver intégralement avec du savon de Marseille ou d’Alep. Des pieds à la tête, cheveux inclus. Et bonus : on peut même faire sa lessive avec. Pour éviter de se retrouver avec un magma gluant après utilisation, il suffit de couper un tout petit morceau du pain de savon avec un couteau avant chaque toilette. On utilise le morceau prélevé, et le savon « père » reste bien sec.

Ajoutez une brosse pliante dotée d’un miroir, une brosse à dents de voyage, un mini dentifrice, un rasoir, une pince à épiler, une serviette en microfibre. Et le tour est joué.

Quelle technologie pour voyager léger?

Difficile de partir sans, à minima, un smartphone. Peut-être aussi un peu de matériel photo/vidéo. Et donc, avec de quoi les charger. Question de choix, de goûts, de hobby.

Voyager léger ne veut pas dire se priver des activités qui nous tiennent à cœur. Au contraire. Il faut juste définir ce qui nous est essentiel, et lui accorder sa place. La même dans notre sac que dans nos têtes. Donc si vous vous éclatez avec un appareil photo, une tablette graphique ou en lisant des romans, aucune raison de s’en priver. Même en voyage minimaliste, car se serait dommage d’associer le concept avec de la frustration.

Par contre, comme pour les vêtements, pensez polyvalence et grammage. Petit format pour les caméras et appareils photo, accessoires miniature, câbles adaptables à plusieurs appareils, chargeurs externes. Et si vous aimez lire, les liseuses sont parfaites : des milliers de romans et de guides en stock, une batterie presque éternelle, pour un encombrement imperceptible. Ce serait dommage de s’en priver.

Ambiance voyager léger- valise avec livres et liseuse

En conclusion

Voyager léger, c’est à la fois simple et compliqué. Compliqué de faire des choix, mais simple une fois qu’on a essayé de tout faire rentrer dans sa valise.

En optant pour le strict minimum, avec des vêtements polyvalents dans une palette de couleurs qui s’harmonisent ensemble et des accessoires qui vous sont essentiels, vous vous simplifierez grandement la vie. N’oubliez pas : n’emportez que ce que vous pouvez porter, et c’est encore mieux si tout tient dans un bagage cabine.

Pour le reste, vous pourrez toujours compléter sur place. D’ailleurs, vous verrez (ou vous le savez déjà), on n’a pas besoin de grand-chose pour être bien partout.

Juste du goût de l’Ailleurs.

 

Et vous, avez vous des astuces pour voyager léger? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires, je serais contente d’en découvrir des nouvelles.

Merci de m’avoir lue et à bientôt sur Walkaway.

Ambiance voyager léger- Femme de dos avec sac à dos

Vous avez aimé mon post Voyager léger?

Vous aimerez peut-être

Voyager sans passeport : où partir en 2022?

Comment voyager sans voiture

Trouvez vos locations de vacances grâce aux moteurs de recherche

Pour savoir comment optimiser sa valise:

Cliquez sur ce lien

Laisser un commentaire