L’esprit du voyage

voiture et route ensoleillée illustration L'esprit du voyage

L’esprit du voyage, c’est partir comme on est, équipé avec ce qu’on a.

Pas d’argent ? Pas d’amoureux ?

Partir quand même.

Une antique 307, banquette arrière rabattue. Des sacs poubelle noirs scotchés pour occulter les vitres. Trois matelas de yoga et un autre gonflable dans le coffre, un duvet étalé dessus. La nuit, ajuster une bâche au niveau des appuie-tête, et se glisser dans le duvet. Fermer les yeux en ayant hâte d’être à demain.

Et puis se réveiller, petite toilette à l’eau minérale, quelques torsions yoguiques pour s’habiller. Partir en quête du troquet improbable (souvent un PMU) pour le petit déjeuner. Parfois tes voisins de table sont à la bière ou au vin blanc. Glauque ? Et alors ? Le plus souvent à cette heure, ceux que tu croises vont bosser, s’arrêtent vite fait le temps d’un petit noir au comptoir. Tu imagines qu’ils t’ignorent, mais souvent ton sourire hameçonne leurs questions. Ah vous n’êtes pas du coin ? D’où vous venez ? Où vous allez ? Du banal convivial bon comme ton croissant dodu sur la soucoupe blanche.

Intérieur véhicule illustration l'esprit du voyage

Tu continues.

Prends la route bordée de champs de colza, ou choisis de flâner dans les ruelles inconnues. Pauses photo, pauses pipi.  Envie de rouler vers l’ouest. Rayons pleins le pare-brise, lunettes noires, au volant tu te sens comme un astre. Libre, mojo au top. La vie c’est le mouvement et ta peau dorée l’irradie.

Paysages somptueux. Paysages nases. Capitales saturées stylées. Villages mignons, mi-néant. Sites exceptionnels. Trous perdus craignos. Tout ça dans tes mirettes, tandis qu’au fil des kilomètres la poussière du chemin décrasse ta psyché. Tes fringues sont un peu crades, ton allure s’en fout, ton pas gagne en souplesse dans le remous des aléas. Il en faut, non ? Un pneu qui crève, quelques relous en rut, des déviations labyrinthiques, zéro station quand ta jauge frôle zéro. Personne sauf toi sur qui passer tes nerfs. Tu trouves les solutions. Toujours.

Le soir en t’endormant, toute petite personne dans ta tôle à roulettes au milieu de nulle part, une magie  revient. Celle de ton enfance, des fées, des sorts, des pouvoirs intérieurs et de la connexion à tout. Le ciel est chargé, les alentours déserts. Jamais tu ne t’es senti autant en sécurité, car l’esprit du voyage t’accompagne. Frissons le long de ton échine quand tu comprends cela : Où que tu sois, où que tu ailles, si tu es bien en toi, tu seras bien partout.

Tu démarres ta 307 cabossée.

Route illustration L'esprit du voyage

Le moment du retour est venu.

Tu te faufiles au milieu des camions. Maintenant  tu  carbures à l’assurance, à la confiance et au feeling. Maintenant c’est ta vie le voyage.

 

Vous aussi, vous avez envie de partir? Consultez mon post sur les locations de vacances

N’hésitez pas à partager votre vision de l’esprit du voyage en commentaire.